•  
  •  
  • Home
  • /Histoire de l’ostéopathie

Histoire de l’ostéopathie

Les débuts de l’ostéopathie aux Etats-Unis à la fin du 19e siècle ou la naissance d’une nouvelle méthode de traitement.

1828 – C’est le 6 août que né en Virginie, le petit Andrew Taylor Still, fils d’Abram Still, pasteur et médecin. C’est avec son père qu’il commence à apprendre la médecine, comme le faisait les gens à cette époque.

1848 – Il commence officiellement ses études de médecine dans le Missouri, mais il est très sceptique vis à vis des possibilités de soigner les patients. Il faut savoir qu’à cette époque, la médecine était très approximative, autant dans les diagnostics que dans les traitements proposés. Les malades souffraient souvent plus de leur traitement que de leur maladie, et il n’était pas rare que beaucoup décèdent à cause de cela.

1861 – C’est le début de la guerre de Sécession. Bien qu’il reçoit le commandement d’un régiment, il décide d’y participer en tant que médecin et chirurgien militaire pour soigner les blessés. C’est aussi pendant cette période qu’il se rend compte de la limite de la médecine traditionnelle.

1865 – La guerre est finie, Still rentre chez lui. Dans la même année, il perd 3 de ses enfants d’une méningite. Encore une fois, la médecine n’y peut rien. Bouleversé par son impuissance, il cherche une méthode efficace pour traiter les maux de son temps. Il se replonge alors dans l’étude intensive de l’anatomie.

1874 – Après des années de recherche il guérit plusieurs enfants de dysenterie en n’utilisant, pour méthode de diagnostic et de traitement, que ses mains. Il rompt avec la médecine orthodoxe et ne terminera jamais ses études de médecine. C’est le 22 juin de cette même année, qu’il invente et met en place les principes fondamentaux de l’Ostéopathie.

1892 – Il créé The American School Of Osteopathy à Kirksville.

1917 – Still meurt à l’âge de 89 ans.